ESSAI SKODA OCTAVIA 3 SCOUT 4X4 TDI 184

SCOUT TOUJOURS

L’AVENTURIÈRE TCHÈQUE

Fort du succès de son Octavia de troisième génération et de sa déclinaison break Combi également proposée en sportive RS, Skoda dote son best-seller d’une version tout-chemin avec transmission 4×4. Une All-Road à la tchèque, polyvalente, distinctive, qualitative, accessible et destinée aux aventuriers modernes du quotidien, les nouveaux Scout(s).

Lancée durant l’été 2013 dans sa variante break et proposée également dans une exécution sportive RS particulièrement appréciée dans l’hexagone et en Europe, la Skoda Octavia Combi de troisième génération se décline désormais en version baroudeur avec la Scout qui reprend la recette «All Road» de son illustre devancière, l’Octavia 2 Scout. Au menu, pas un simple break maquillé en aventurier mais bien un véritable véhicule tout-chemin doté d’une transmission intégrale 4×4 non permanente et d’attributs stylistiques d’un SUV dans un format de berline familiale break offrant un important volume de chargement, l’un des meilleurs de la catégorie. Véritable Octavia RS des «champs» avec son moteur deux litres TDi de 184 ch identique en tout point à celui de la RS, la Scout 184 ch DSG propose une autre philosophie axée sur les loisirs et l’évasion.

Spacieuse à souhait avec son volume à bord toujours impressionnant et qui est l’une des marques de fabrique de Skoda, l’Octavia 3 Scout offre des prestations d’un monospace pour toute la famille et de SUV 4×4 qui «grimpe» aux arbres. Particulièrement bien dotée avec de nombreux équipements de série, la Skoda Octavia 3 Scout propose dans sa catégorie un rapport qualité-prix-équipements-performances imbattable face aux quelques concurrentes qui s’affichent avec une tarification plus élevée.

skoda octavia scout tdi 184 dsg 4x4 2014 photo laurent sanson-39

UNE RS DES «CHAMPS» DÉVOREUSE DE GRANDS ESPACES

Née en 2007 sur l’Octavia Combi 2, la version Scout avec son petit nom sympa n’est pas un break surélevé au rabais, mais bien un modèle distinctif esthétiquement et techniquement afin de pouvoir affronter les routes de montagne, la neige, les chemins forestiers et j’en passe, sans la moindre difficulté. Pour cet essai, c’est en Slovénie sur un parcours alpin que nous avons découvert notre baroudeuse tchèque dans sa belle robe blanche soulignée comme il se doit par des éléments de carrosserie spécifiques dont on distingue en premier lieu les sabots argentés dans les boucliers avant et arrière. Tout en reprenant la base de l’Octavia Combi 3, la Scout s’en distingue par une garde au sol surélevée de 33 mm, des boucliers avant et arrière spécifiques, des extensions d’ailes et des jantes en 17 pouces chaussées de pneus ContiSportContact 3 renforcés. Sous le capot, le 4 cylindres 2 litres TDi est disponible dans deux niveaux de puissance de 184 ch (identique à l’Octavia RS TDi) et 150 ch. Ce bloc est couplé avec une boite DSG double embrayage de série sur la 184 ch et mécanique 6 rapports sur la 150 ch (DSG en option) et une transmission intégrale non permanente Haldex 5 de dernière génération avec blocage électronique de différentiel qui gère le report du couple sur les roues arrière en fonction de l’adhérence. Sous son châssis, l’Octavia Scout bénéficie également d’un traitement spécifique avec un soubassement afin de s’affranchir des dégâts possibles sur un chemin plus cassant.

skoda octavia scout tdi 184 dsg 4x4 2014 photo laurent sanson-33

À l’usage en tout-chemin, l’Octavia Scout démontre une grande polyvalence, passant d’une autoroute à un chemin de terre en pleine montagne avec aisance. Passe-partout sans être un véhicule franchisseur, l’Octavia Scout surprend par son efficacité et du moment où l’on ne tente pas l’impossible, tout reste donc possible. Avec le 184 ch et son couple de «camion» de 380 Nm, la Scout prend des allures de RS des «champs» qui se catapulte d’un virage à l’autre avec aisance grâce à la transmission intégrale qui intervient lorsque le besoin s’en fait sentir comme dans une épingle serrée sur un revêtement en terre. Bien suspendue avec plus de verticalité que la RS, logiquement plus radicale, la Scout se montre très confortable malgré une certaine dureté de sa suspension.

Avec l’Octavia 3 Scout, Skoda élève encore son niveau au point que l’on se demande si les Tchèques ne sont finalement pas des Allemands. Si la marque est fort logiquement un cran en dessous de Audi, la marque Premium du groupe allemand, en revanche elle n’a désormais rien à envier avec son illustre soeur Volkswagen. Technologie, partage de la plateforme MQB, moteurs, transmission intégrale Haldex dernière génération, cette Octavia 3 Scout est une véritable allemande sous un blason tchèque et avec du coup un tarif contenu bien en dessous de ce que propose la concurrence avec les Opel Insignia Country Tourer, Volvo XC70, Audi A4 All Road et Peugeot 508 RXH. Une réelle bonne affaire pour qui souhaite une auto pratique, extrêmement polyvalente à la ville, à la campagne, en forêt comme à la montagne, été comme hiver.

FICHE TECHNIQUE
SKODA OCTAVIA 3 SCOUT 4×4

modèle testé Octavia Scout 2.0 TDi 184 DSG 4X4 2014 teinte blanc lune
longueur 4,48 m – largeur 1,81 m – hauteur 1,53 m – empattement 2,67 m
carrosserie avec éléments spécifiques : boucliers AV et AR avec sabots et AR, extensions d’ailes, bas de caisse, protections sous la caisse
moteur turbo diesel TDi 4 cylindres de 1 998 cm3
puissance de 184 ch de 3 500 à 4 000 tr/mn
couple de 380 Nm de 1 750 tr/mn à 3 000 tr/mn
boite de vitesses DSG 6 à double embrayage
hauteur de caisse surélevée de 33 mm par rapport à l’Octavia Combi standard
jantes alu 17 pouces avec pneus ContiSportContact en 225/50 R17
principaux équipements du modèle testé : 7 airbags – ESC, ABS, EBD, ASR… – aide au démarrage en côte – Driving Select 4 modes Normal, Sport, Eco, Individual – allumage auto des phares – détecteur de pluie – sellerie tissu avec broderies Scout – planche de bord bi-ton noir/marron – banquette AR rabattable depuis le coffre – climatisation auto bi-zone – ordinateur de bord grand écran – radio MP3 lecteur cartes SD 8 haut-parleurs
principales options du modèle testé : régulateur de vitesse adaptatif ACC 690 € – toit ouvrant panoramique 1 050 € – système de navigation Amundsen 810 €
volume de coffre de 610 litres à 1 740 litres banquette AR rabattue
poids à vide de 1 559 kg
vitesse maxi de 219 km/h
0 à 100 km/h en 7,8 secondes
consommation mixte usine de 5,1 l/100 km
consommation constatée lors de l’essai de 7,4 l/100 km
émissions de CO2 de 134 g/km malus écologique France 2014 de 150 €
prix France 2015 du modèle testé de 32 900 € hors options
gamme France 2015 de 30 450 € 2.0 TDi 150 4×4 BVM 6 à 32 900 € 2.0 TDi 184 4×4 DSG6

 skoda octavia scout tdi 184 dsg 4x4 2014 photo laurent sanson-31

skoda octavia scout tdi 184 dsg 4x4 2014 photo laurent sanson-05

skoda octavia scout tdi 184 dsg 4x4 2014 photo laurent sanson-25

skoda octavia scout tdi 184 dsg 4x4 2014 photo laurent sanson-22

skoda octavia scout tdi 184 dsg 4x4 2014 photo laurent sanson-12

skoda octavia scout tdi 184 dsg 4x4 2014 photo laurent sanson-38

sanson

About laurent sanson

Journaliste professionnel spécialisé dans l'automobile, essayeur, rédacteur en chef et photographe du magazine en ligne Auto Mag info.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML :

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>